Fusibles de détection incendie

Un fusible de détection incendie est un composant mécanique qui s’ouvre à une température prédéterminée. Ils sont utilisés dans les systèmes de protection incendie pour ouvrir ou fermer des portes, évents, bouches de ventilation, dampers, clapets, si la température ambiante dépasse une certaine valeur.

Demande d'informations
  • I agree that that the website retain and use my personal information to renew contact with me.
Insert a valid name
insert a valid mail
Insert message
Authorization needed to validate the form.

Description

Principaux modèles de fusibles de détection incendie

Un fusible de détection incendie est un composant mécanique qui s’ouvre à une température prédéterminée. Ils sont utilisés dans les systèmes de protection incendie pour ouvrir ou fermer des portes, évents, bouches de ventilation, dampers, clapets, si la température ambiante dépasse une certaine valeur.

Modèle Diamètre des trous (mm) Distance
entre les trous (mm)
Épaisseur
standard
(mm)
 

Surface moyenne
de soudure (mm²)

Charge
maximale
permanente
admissible
(T<Tc) en
DaN*
 

Dimensions

  5EZ 4.3×2.3 9.1 0.3 72 7  
  5EG 2 clamps 10 0.8 144 14  
  5ED 5.2 16 1 192 19  
  5ES 6.5 18 1.2 198 20  
  5EE 6.9 23.7 0.8 216 21  
  5ER 6.9 23.7 0.8 216 21  
  5EW 5.4 30.5 0.5 220 22  
  5EP 5.1 25 0 230 23  
  5EL 5 21.6 0.8 280 28  
  5EV 6.3 32 1.5 450 45  
5EN 7 39.5 0.8 513 51
5EM 9.2 41.4 1 513 51
5EJ 6.9 46 0.8 544 54
5EA 12.5 43.5 0.8 720 42
5EY 10.3 50.8 1.5 722 72
5EU 8 110 1.6 760 76
5ET 10.3 59.6 1.6 798 80
5EX 6.3 32.5 1.5 798 80
5EH 12 95 1.5 1007 100
5EF 7 95 1.5 1178 120

* La charge maximale permanente dépend de la composition de l’alliage et la température ambiante. Les valeurs de ce tableau sont données à titre d’exemple, pour un alliage à 70-72°C.

La formule suivante peut être utilisée comme première estimation de valeurs:
L = S/10, avec L = charge maximale permanente en DaN à température T<Tc, et S = surface moyenne de la soudure en mm ².
Quelques fusibles avec des bossages ou des rampes de séparation peuvent avoir une valeur légèrement plus élevée.
Des essais spécifiques par modèle de fusible et par température de déclenchement sont réalisables sur demande.

 

Codification des références

Les fusibles sont ordinairement marqués avec la date de fabrication codée, la température nominale Tf en °C, et le logo ou sigle du constructeur (JPC, JPCI, Ultimheat). Sur demande, pour des clients utilisant plusieurs fusibles du même modèle à des températures différentes, un repérage par point de couleur peut être ajouté.

 

Températures nominales standards*

Tf(°C) 47 65 68 70-72 92 96 103 120 138 175 182 221 227 280 327
Tc(°C) 25 40 42 45 66 71 77 94 110 145 152 187 195 245 288
Tf(°F) 115 150 155 165 195 205 220 250 280 350 360 430 440 540 620
Tc(°F) 77 104 108 113 151 160 171 201 230 293 306 369 383 473 550

Tc (Température de maintien): le fusible ne doit pas s’ouvrir ou être détruit lorsqu’il est soumis pendant une durée de 168 heures, sous contrainte nominale, à une température égale à Tc-6°C (Tc-11°F)
Tf (Température nominale): C’est la température d’ouverture du fusible dans un four d’étalonnage, lorsqu’il est soumis à une contrainte égale à 1/10 de la contrainte nominale, lors d’une montée en température à une vitesse de 0.5 à 1°C/min (1 to 2°F/ min). La température d’ouverture dans ces conditions ne doit pas être inférieure à Tf-10°C (Tf-18°F) ou supérieure à Tf.
La valeur Tf est imprimée sur le fusible.

Matière du corps des fusibles: Sauf spécification particulière, les fusibles sont réalisés en laiton sans revêtement électrolytique. Sur demande, ils peuvent être réalisés en cuivre ou en acier, avec revêtement électrolytique (étain ou zinc)

Soudure: les soudures sont réalisées par induction afin de garantir une fusion complète de l’alliage entre les pièces métalliques

Développement: nous réalisons tous modèles selon plans clients, et un cahier des charges des contrôles qualité réalisable (variable selon les spécifications des pays d’utilisation) est disponible sur simple demande
*Alliages comportant généralement du plomb et du cadmium. Nombreuses autres températures possibles, nous consulter

Températures réalisables avec des alliages ne contenant ni plomb ni cadmium: 60, 72, 79, 139 °C (Alliages à base d’étain, bismuth et indium. Nous consulter pour minimum de commande et spécifications techniques)

 

Alliages eutectiques

Un alliage eutectique est un mélange d’éléments chimiques ayant une composition chimique unique qui se solidifie à une température plus basse que n’importe quelle autre composition constituée des mêmes ingrédients.
Cette composition est connue comme la composition eutectique et la température est appelée température eutectique.
Un alliage eutectique se solidifie à une température précise et constante, et fond à une température précise et constante.
Les alliages utilisés pour les plages de température standard des fusibles incendie sont eutectique, et leur température de fusion (liquidus) et leur température de congélation (solidus) sont les mêmes, sans phase de transition plastique entre les deux.
Quand un alliage non-eutectique se solidifie, ses composants se solidifient à des températures différentes, présentant dans cette zone de fusion une phase plastique, et quand ils sont utilisés dans des fusibles incendie, la température de rupture n’est pas précise.
Dans certaines applications spécifiques, lorsqu’il n’y a pas d’alliage eutectique existant disponible pour la température demandée par un client, nous sommes alors obligés d’utiliser des alliages non eutectiques. Dans ce cas, nous ne pouvons garantir l’exactitude de la température de rupture.

 

Fusibles démultipliés série 55

Nous réalisons selon plan client les mécanismes permettant de démultiplier la contrainte à laquelle est soumis le fusible

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fiche technique

AFIN D’ACCÉDER AU TÉLÉCHARGEMENT DE DOCUMENTS, L’IDENTIFICATION OU L’ENREGISTREMENT D’UN COMPTE EST REQUISE. FICHES TECHNIQUES, PLANS (.DWG), MODÈLES 3D (.STP) ET AUTRES DOCUMENTS SONT DISPONIBLES.

PRODUITS LIÉS

Bases pratiques associées à ce produit

  • Introduction historique de la mesure de température

    La mesure de la température a été précédée d’une longue période, tout au long du 18 ème siècle, où d’abord empiriquement, puis progressivement de plus en plus précisément ont été mises au point les échelles de mesure, les points fixes permettant l’étalonnage, et où furent découverts tous les phénomènes physiques permettant sa mesure: dilatation des gaz, dilatation des liquides, températures de liquéfaction, d’ébullition, magnétisme, dilatation des métaux , thermoélectricité.
  • Introduction historique et technique des alliages fusibles et fusibles de détection incendie

    La plus ancienne pièce connue en alliage de plomb et d’étain semble être un vase égyptien trouvé à Abydos, daté des environs de 1400 avant Jésus Christ. Durant l’empire romain, le plomb était utilisé pour la réalisation des tuyaux d’adduction d’eau. Fondant à la température de 325°C,
  • Les appareils thermostatiques

    C’est actuellement la famille de thermostats où les quantités sont les plus importantes. De très nombreuses configurations sont présentes, et l’évolution actuelle est vers une recherche de simplification et de réduction de volume.
  • Installation des thermostats

    Le bon fonctionnement d’un thermostat dépend d’abord du bon choix du composant, mais aussi des conditions de son installation.