Borniers stéatite très haute température à serrage indirect avec plaque de pression, non protégés contre les contacts accidentels, gamme 750V

Ces borniers de raccordement ont été développés pour répondre aux besoins spécifiques des raccordements devant résister à des températures très élevées, jusqu’à 500°C (930°F) en permanence et 700°C (1290°F) en pointe. Ils assurent de plus la continuité du raccordement en cas d’incendie jusqu‘à 950°C (1740°F) (Leur remplacement ultérieur est alors nécessaire). Ils sont en particulier destinés aux tunnels routiers, tunnels de transports en commun (train, métro), aux parties de bateaux et de sous-marins devant résister à un incendie.

tension

Nombre de bornes

, , ,

Section des conducteurs (mm²)

, , , , ,

Température de fonctionnement max (°C)
Température max en pointe (°C)
Demande d'informations
  • I agree that that the website retain and use my personal information to renew contact with me.
Insert a valid name
insert a valid mail
Insert message
Authorization needed to validate the form.
Catégorie : Étiquette :

Description

Applications : Ces borniers de raccordement ont été développés pour répondre aux besoins spécifiques des raccordements devant résister à des températures très élevées, jusqu’à 500°C (930°F) en permanence et 700°C (1290°F) en pointe. Ils assurent de plus la continuité du raccordement en cas d’incendie jusqu‘à 950°C (1740°F) (Leur remplacement ultérieur est alors nécessaire). Ils sont en particulier destinés aux tunnels routiers, tunnels de transports en commun (train, métro), aux parties de bateaux et de sous-marins devant résister à un incendie, mais aussi aux raccordements de fours lorsque la température ambiante est très élevée en permanence. De par leur construction, ils sont ininflammables et résistent à l’humidité. Bien que les normes CEI (EN) 60998-1 et CEI (EN) 60998-2 n’aient pas prévu les conditions spéciales de tenue en température de ces borniers, leur construction répond à leurs spécifications (lorsqu’elles sont applicables), pour une tension maximale de 750V.

A 700°C, en 230V, le courant de fuite vers la terre est de l’ordre de 0.1 milliampères; les normes CEI 60331-21 et CEI 60331-11 de résistance au feu des câbles imposent un courant de fuite maximal de 2A à 850°C. Celui-ci n’est atteint que vers 900°C dans ces borniers, pour une tension de 230V.

Céramique : Stéatite type C221, non émaillée, couleur légèrement crème.

Résistance d’isolement type entre deux bornes ou entre borne et terre (Tension de mesure 500V) :

  •  à 20°C (70°F) : > 100 GΩ
  •  à 100°C (212°F) : > 100 GΩ
  •  à 200°C (390°F) : 90 GΩ
  •  à 300°C (570°F) : 55 GΩ
  •  à 400°C (750°F) : 5 GΩ
  •  à 500°C (750°F) : 90 MΩ
  •  à 600°C (750°F) : 10 MΩ
  •  à 700°C (750°F) : 2,5 MΩ

La norme EN 60998 impose une résistance d’isolement supérieure à 5MΩ. Elle est atteinte vers 680°C (1250°F) sur ce modèle.

Rigidité diélectrique : supérieure à 9KV à 20°C.

Vis : Acier inoxydable 304, tête hexagonale creuse, selon ISO 4762.

Bornes : Nickel.

Plaque de pression : Nickel.

Tension maximum d’utilisation : 750V, en classe de pollution 3. (La classe de pollution 3 définit des conditions micro environnementales provoquant une pollution conductrice, ou bien lorsque qu’une pollution non conductrice peut le devenir en cas de condensation).

Distances d’isolation : Supérieures à 6mm entre face de montage et bornes, entre bornes, et entre deux blocs de connexion montés côte à côte.

Parties conductrices : Non protégées contre les contacts électriques accidentels.

Fixation : A l’exception des bornes unifilaires, les blocs de jonction comportent un ou deux orifices permettant d’installer une vis de fixation sur une paroi. Un logement hexagonal permet de placer une vis à tête ronde ou hexagonale, ou un écrou. Cela permet le montage avec serrage par la face avant ou par la face arrière. Les plus grandes dimensions (35 et 50mm²) peuvent recevoir un clip de montage sur rail Din de 35mm.

Note importante : ces blocs de jonction doivent impérativement être fixés afin d’éviter que leur déplacement pour   une raison quelconque dans le boitier dans lequel ils sont montés ne les mettent dans une position où les distances d’isolement ne sont plus respectées.

Température ambiante maximale :

  • Permanente : 500°C / 930°F.
  • En pointe de courte durée (<90 minutes) : 700°C / 1290°F.

Les valeurs de tenue en température des bornes en nickel ont été validées par des essais de traction des fils selon la norme EN 60998, réalisés après 48H à 500°C (930°F) et 90 minutes à 700°C (1290°F).

Normes applicables partiellement : (IEC) EN 60998-1 ; (IEC) EN 60998-2-1.

Attention : Un soin particulier doit être pris pour éviter les chocs électriques. Ces borniers ne sont pas utilisables dans des endroits accessibles sans outils. Ils doivent être montés dans des boitiers de protection. Respecter les distances dans l’air d’au moins 6mm entre les parties sous tension et les parois du boitier de protection. D’autres règles peuvent être applicables selon les règlementations locales de sécurité.

Section possible des conducteurs:

 

Téléchargements

AFIN D’ACCÉDER AU TÉLÉCHARGEMENT DE DOCUMENTS, L’IDENTIFICATION OU L’ENREGISTREMENT D’UN COMPTE EST REQUISE. FICHES TECHNIQUES, PLANS (.DWG), MODÈLES 3D (.STP) ET AUTRES DOCUMENTS SONT DISPONIBLES.

Bases pratiques associées à ce produit

  • Introduction historique des céramiques isolantes pour borniers électriques

    La porcelaine dite « dure », originaire de Chine, dont le mode de fabrication fut jalousement gardé pendant des siècles, doit ses caractéristiques de blancheur, de finesse, de résistance à la température, et de dureté à l’utilisation de deux minerais particuliers, le kaolin, (« Gao Ling Tu 高岭土 » en Chinois, qu’on peut traduire par « Argile de la ville de Gao Ling », située au nord Est de Jingdezhen dans la province du Jiang Xi), et le « Pu Tong Ci 普 通 瓷 » (traduction: céramique commune).
  • Introduction technique des blocs de jonction en céramique et en polyamide

    Ceramic was the first insulating material used in the electrical connection terminals. Mechanically resistant, exceptionally fire resistant, excellent electrical insulator, it had all the qualifications. Produced from locally available raw materials, ceramic and porcelain glazed electro-technical parts were essential in the beginnings of electricity until the appearance of Bakelite in the 1930s, then of engineered thermoplastics to 1960.
  • Propriétés principales des inox courants

    Selon la Directive 2011/65/du 8 juin 2011 (Rohs), les aciers inoxydables sont autorisés à comporter au maximum 0.1% de plomb, mercure, chrome hexavalent, PBB (Polybromobiphényles), PBDE (Polybromodiphényléthers)et 0.01 % deCadmium (Cd) en poids.(Dispositions de l’article 4 et du paragraphe 1de l’annexe II).
  • Propriétés principales du laiton

    Selon la Directive 2011/65/du 8 juin 2011 (Rohs),les alliages de cuivre sont autorisés à comporter au maximum 4% de plomb en poids, en tant qu’élément d’alliage.