Blocs de jonction stéatite gamme 250V Avec vis de pression, protégés contre les contacts accidentels

Ces borniers de raccordement de haute qualité et de petite taille permettent le raccordement efficace et facile de lampes à halogène, éléments chauffants, résistances infrarouges, tubes quartz. De par leur construction, ils sont ininflammables et résistent à la température et à l’humidité sans perdre leurs caractéristiques électriques et isolantes.

Matière première

tension

Nombre de bornes

, , ,

Section des conducteurs (mm²)

Température de fonctionnement max (°C)

Température max en pointe (°C)

Demande d'informations
  • I agree that that the website retain and use my personal information to renew contact with me.
Insert a valid name
insert a valid mail
Insert message
Authorization needed to validate the form.
Catégorie :

Description

Applications : Ces borniers de raccordement de haute qualité et de petite taille permettent le raccordement efficace et facile de lampes à halogène, éléments chauffants, résistances infrarouges, tubes quartz. De par leur construction, ils sont ininflammables et résistent à la température et à l’humidité sans perdre leurs caractéristiques électriques et isolantes.

Ils sont construits selon les spécifications des normes CEI 60998-1 et CEI 60998-2, pour une tension maximale de 250V.

Céramique : Stéatite type C221, non émaillée, couleur légèrement crème.

Résistances d’isolement typiques entre deux bornes (Tension de mesure 500V) :

  • à 20°C (70°F) : 200 MΩ
  • à 100°C (212°F) : 150 MΩ
  • à 200°C (390°F) : 110 MΩ
  • à 300°C (570°F) : 90 MΩ
  • à 400°C (750°F) : 60 MΩ

Les valeurs d’isolement par rapport à la terre sont environ 2 fois plus importantes. La norme EN 60998 impose une résistance d’isolement supérieure à 5 MΩ. Leurs caractéristiques isolantes sont donc environ 10 à 12 fois supérieures, y compris à 400°C (750°F).

Tension de claquage : supérieure à 3000V. Distance minimale à travers la céramique entre 2 bornes : 1.2mm.

Vis : Acier zingué 4.8, tête cylindrique réduite fendue, selon DIN 920.

Bornes : Laiton CuZn40Pb2, à haute résistance mécanique. Des versions avec bornes en laiton nickelé sont possibles sur demande (Minimum de commande applicable).

Tension maximum d’utilisation : 250V, en classe de pollution 3. (La classe de pollution 3 définit des conditions micro environnementales provoquant une pollution conductrice, ou une pollution non conductrice pouvant le devenir en cas de condensation).

Lignes de fuite et distances dans l’air : ≥ 3mm entre face de montage et bornes, entre bornes, et entre deux blocs de connexion montés côte à côte.

Parties conductrices : Protégées contre les contacts électriques accidentels (Doigt standard type A selon IEC 61032).

Fixation : A l’exception des bornes unifilaires, les blocs de jonction comportent un ou deux orifices permettant d’installer une vis de fixation sur une paroi. Un logement hexagonal permet de placer une vis à tête ronde ou hexagonale, ou un écrou. Cela permet le montage avec serrage par la face avant ou par la face arrière.

Température ambiante maximale :

  • Permanente : 230°C / 450°F.
  • En pointe de courte durée (<90 minutes) : 450°C / 840°F.

Les valeurs de tenue en température des bornes en laiton ont été validées par des essais de traction des fils selon la norme EN 60998, réalisés après 48H à 230°C (450°F) ou 90 minutes à 450°C (840°F).

Normes applicables : (IEC) EN 60998-1; (IEC) EN 60998-2-1.

Attention : Un soin particulier doit être pris pour éviter de réduire les distances d’isolation et de sécurité contre les chocs électriques lors du montage : évitez l’utilisation de vis de montage non appropriées, respectez les longueurs de dénudage des fils câbles et insérez-les jusqu’à ce que l’isolation vienne en butée sur la borne en laiton.

 

4 mm² (BA041, BA042, BA043, BA044)
Câble rigide 4mm²/2.5mm²/1.5mm²/AWG12/AWG14/AWG16
Câble multibrins 4mm²/2.5mm²/1.5mm²/AWG12/AWG14/AWG16
Filetages des vis M2.6
Couple de serrage 0.4 N.m

 

Téléchargements

AFIN D’ACCÉDER AU TÉLÉCHARGEMENT DE DOCUMENTS, L’IDENTIFICATION OU L’ENREGISTREMENT D’UN COMPTE EST REQUISE. FICHES TECHNIQUES, PLANS (.DWG), MODÈLES 3D (.STP) ET AUTRES DOCUMENTS SONT DISPONIBLES.

Bases pratiques associées à ce produit

  • Introduction historique des céramiques isolantes pour borniers électriques

    La porcelaine dite « dure », originaire de Chine, dont le mode de fabrication fut jalousement gardé pendant des siècles, doit ses caractéristiques de blancheur, de finesse, de résistance à la température, et de dureté à l’utilisation de deux minerais particuliers, le kaolin, (« Gao Ling Tu 高岭土 » en Chinois, qu’on peut traduire par « Argile de la ville de Gao Ling », située au nord Est de Jingdezhen dans la province du Jiang Xi), et le « Pu Tong Ci 普 通 瓷 » (traduction: céramique commune).
  • Introduction technique des blocs de jonction en céramique et en polyamide

    Ceramic was the first insulating material used in the electrical connection terminals. Mechanically resistant, exceptionally fire resistant, excellent electrical insulator, it had all the qualifications. Produced from locally available raw materials, ceramic and porcelain glazed electro-technical parts were essential in the beginnings of electricity until the appearance of Bakelite in the 1930s, then of engineered thermoplastics to 1960.
  • Propriétés principales des inox courants

    Selon la Directive 2011/65/du 8 juin 2011 (Rohs), les aciers inoxydables sont autorisés à comporter au maximum 0.1% de plomb, mercure, chrome hexavalent, PBB (Polybromobiphényles), PBDE (Polybromodiphényléthers)et 0.01 % deCadmium (Cd) en poids.(Dispositions de l’article 4 et du paragraphe 1de l’annexe II).
  • Propriétés principales du laiton

    Selon la Directive 2011/65/du 8 juin 2011 (Rohs),les alliages de cuivre sont autorisés à comporter au maximum 4% de plomb en poids, en tant qu’élément d’alliage.