Thermostats tripolaires à canne, régulation, IP65, IK10

Ces thermostats à canne  à dilatation de liquide peuvent être utilisés pour le contrôle de température de tuyauteries et de réservoirs   avec montage dans un doigt de gant, ainsi que pour le contrôle de température de veines d’air, en environnement industriel non explosif, sur des circuits de chauffage triphasés.

Matière du boitier

Couleur

Indice de protection IP

Indice de protection mécanique
Type de contact
Matière des contacts

Pouvoir de coupure

tension
Durée de vie électrique (Nb de cycles en conditions nominales)
type de prise de mesure

Elément sensible

longueur de la canne (mm)

Ce produit est actuellement en rupture de stock et indisponible.

Description

Boitier Type Fonctionnement Contact Mesure Plages °C Séries
IP65, IK10 Régulation Mécanique 3PNC Canne Y1S8C&   Y1R8C
Matière
Aluminium

Applications:

Ces thermostats à canne  à dilatation de liquide peuvent être utilisés pour le contrôle de température de tuyauteries et de réservoirs   avec montage dans un doigt de gant, ainsi que pour le contrôle de température de veines d’air, en environnement industriel non explosif, sur des circuits de chauffage triphasés.

  • Le réglage interne est adapté aux appareils ne demandant pas de réglages fréquents.
  • Insensible aux fortes vibrations

Boitier: Aluminium, IP65, IK10. Peinture époxy gris RAL7035. Vis de couvercle imperdables en acier inoxydable. Couvercle imperdable avec chainette.

Plages de réglage: -35+35°C (-30+95°F); -10+40°C (15-105°F); 4-40°C (40-105°F); 0-60°C (32-140°F); 0-90°C (32-195°F); 30-90°C (85-195°F); 30-110°C (85-230°F); 50-200°C (120-390°F); 50-300°C (120-570°F); 100-400°C (210-750°F).

Réglage: Par manette graduée en °C, avec butée maxi ou mini réglable, située sous la manette. Les modèles à réglage sous hublot comportent un couvercle en polycarbonate transparent permettant de voir l’état de la lampe témoin et le réglage du point de consigne. Graduations en °F disponibles en option.

Action: Régulation tout ou rien.

Elément sensible: Canne à dilatation de liquide. Cette canne possède une partie non active dite zone neutre permettant la traversée d’isolants et de calorifuge. La canne est munie d’un bossage permettant le montage de doigts de gants standards, de refroidisseur ou de brides (Voir doigts de gants dans la section accessoires)

Raccordement électrique: Sur bornier à vis. (Possibilité de raccorder deux conducteurs de 1.5mm² sur chaque borne).

Mise à la terre : Externe

Alimentation électrique: 2 Presse-étoupes M20, PA66 noir.

Identification: Plaque d’identification métallique, rivetée

Contact: Tripolaire à ouverture par élévation de température

Pouvoir de coupure, charges résistives:

  • 16A 250V, 50 ~60Hz: >100000 cycles,
  • 20A 250V, 50 ~60Hz: ≥ 50000 cycles,
  • 10A 400V, 50 ~60Hz: ≥ 50000 cycles.

Température minimale de stockage: -35°C (-30°F)

Température ambiante maximale: 60°C (140°F)

Pour plus d’informations techniques, voir la fiche technique du thermostat 8C

 

Références principales

Téléchargements

AFIN D’ACCÉDER AU TÉLÉCHARGEMENT DE DOCUMENTS, L’IDENTIFICATION OU L’ENREGISTREMENT D’UN COMPTE EST REQUISE. FICHES TECHNIQUES, PLANS (.DWG), MODÈLES 3D (.STP) ET AUTRES DOCUMENTS SONT DISPONIBLES.

Bases pratiques associées à ce produit

  • Base pratique de la gamme de boitiers aluminium JPC type Y1

    La gamme Y1 comporte un très large éventail de thermostats sous boitier métallique étanche IP65*, à forte résistance mécanique (IK10**sauf modèles avec manette extérieure), destinés à des applications commerciales ou industrielles et couvrant des plages allant de -35°C à +760°C.
  • Installation des thermostats

    Le bon fonctionnement d’un thermostat dépend d’abord du bon choix du composant, mais aussi des conditions de son installation.
  • Les classes de protection

    Les boîtiers ont pour but de protéger le matériel électrique situé à l’intérieur. Cette protection doit être considérée sous les angles électriques et environnementaux).
  • Les contacts électriques

    De nombreux mécanismes existent, nous avons décidé de les distinguer non pas en fonction de leur technique constructive, mais en fonction de leur vitesse d’ouverture, qui en est l’élément primordial.