Introduction historique à la technologie des détecteurs de niveau à flotteur

Si la mesure du niveau, en particulier pour la météorologie semble remonter au 4ième ou 5ième siècle avant J-C en Inde, c’est le développement des chaudières à vapeur pour les locomotives, puis des chaudières de chauffage central à vapeur basse pression, dans le premier quart du 19ieme siècle, qui a rapidement rendu indispensable le contrôle du niveau d’eau.

 

Gamme des systèmes de détection de niveau pour chaudières et machines à vapeur, 1851

 

Joseph Dilks, brevet US7808, Décembre 1850, indicateur de
niveau à flotteur avec sifflet d’ alarme à vapeur
Mac Dermott, Détecteur de niveau à flotteur vertical avec contact haut et bas pour chaudière, Brevet US87634, Décembre 1892

 

Rapidement certains de ces appareils actionnèrent un contact électrique.
L’invention des ampoules reed en 1936 et leur production en série dans les années 1960 permirent la miniaturisation des détecteurs de niveau, qui sont maintenant utilisés dans de nombreuses applications électrodomestiques.

Les détecteurs de niveau JPC sont construits selon la technologie des flotteurs actionnant un système de contact électrique.
Lorsque le niveau varie, le déplacement du flotteur, qui suit la variation de la position de la surface de l’eau actionne un contact électrique. Ce contact est en général fourni par une ampoule reed (Interrupteur à lame souple, aussi connu sous l’acronyme ILS en français), mais peut aussi être un micro-rupteur.