Extraits important de normes applicables aux circuits de régulation ou de sécurité

1. COUPURE ÉLECTRIQUE: (IEC 60335-1)

 

§3.8.1 Coupure omnipolaire : …La coupure des deux conducteurs par une seule opération, ou pour les appareils triphasés, la coupure des trois conducteurs par une seule opération…Note: pour les appareils triphasés, le conducteur de neutre n’est pas considéré comme un conducteur d’alimentation.

§22.2: Coupure du conducteur de phase : les systèmes de protection unipolaires coupant des résistances chauffantes dans un circuit unipolaire d’appareils de classe 01 et de classe 01 connecté en permanence, doivent être raccordés sur le conducteur de phase.

Couleur des conducteurs:  (IEC 60446):

§3.1 … Pour l’identification des conducteurs, les couleurs suivantes sont autorisées: noir, brun, rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet, gris, blanc, rose, turquoise.

§3.2.2 Conducteur neutre ou conducteur médian: Quand un circuit comprend un conducteur neutre ou un conducteur médian identifié par la couleur, la couleur utilisée pour cet usage doit être le bleu…

Note 2 – Aux Etats-Unis d’Amérique, au Canada et au Japon, l’identification par la couleur blanc ou gris naturel pour le conducteur médian ou neutre est utilisée comme remplacement pour l’identification par la couleur bleu clair.

§3.2.3 Conducteurs de phase à courant alternatif: Les couleurs noir et brun sont les couleurs préférées pour les conducteurs de phase à courant alternatif de systèmes.

§3.3.2 Conducteur de protection : La combinaison bicolore vert-et-jaune doit être utilisée pour l’identification du conducteur de protection à l’exclusion de tout autre usage. Le vert-et-jaune est la seule combinaison de couleurs reconnue pour l’identification du conducteur de protection.

Note 2 – Aux Etats-Unis d’Amérique, au Canada et au Japon, l’identification par la couleur verte pour le conducteur de protection est utilisée comme remplacement pour l’identification par la combinaison bicolore vert-et-jaune.

 

2. SÉCURITÉ POSITIVE, SÉCURITÉ FONCTIONNELLE, NIVEAUX DE SÉCURITÉ:

 

Il est requis par la directive Européenne 97/23 relative aux générateurs de chaleur, équipements sous pressions et chaudières dans les termes suivants : « Les procédures d’évaluation de la conformité et les exigences essentielles de sécurité de la directive s’appliquent à la chaîne de sécurité complète. Les exigences relatives au capteur lui-même peuvent être différentes selon le concept de sécurité considéré, par exemple la redondance ou la sécurité positive ». De nombreuses normes « produits » de la série IEC (EN) 60335-xxx requièrent ce type de sécurité.

Définitions relatives à la sécurité fonctionnelle: cette notion a été introduite par la norme CEI 61508:1998. « Sécurité fonctionnelle des systèmes de commande électrique, électronique et électronique programmable » Cette norme définit les exigences et les dispositions relatives à la conception de systèmes et sous-systèmes électroniques et programmables complexes. Il s’agit d’une norme générale qui peut être utilisée dans tous les secteurs industriels. Les catégories de protection des équipements thermiques ont été classées en trois niveaux par l’ancienne norme EN 954-1.

Le niveau 1 comprend essentiellement l’instrumentation de contrôle du processus : capteurs de température, thermostats, régulateurs, programmateurs. Ce niveau 1 assure la conduite soit de façon permanente, soit selon une séquence par commandes programmées initialisée par l’opérateur. (Par exemple: thermostats de régulation à disque, bimétalliques, à bulbe et capillaire, régulateurs électroniques de température).

Le niveau 2 comprend essentiellement une instrumentation de composition voisine de celle du niveau 1, mais totalement indépendante fonctionnellement de ce niveau. Ce niveau 2 assure la protection du processus selon une fonction discontinue non systématique, c’est-à-dire non initialisée par l’opérateur, à partir d’informations de dépassement de seuils sur des paramètres critiques du processus. (Par exemple, thermostat à disque + limiteur à disque, limiteurs de température à bulbe et capillaire + thermostat de régulation à bulbe et capillaire, doubles régulateurs électroniques).

Le niveau 3 constitue la protection ultime du processus. Il ne contient pas d’instrumentation identique à celles des niveaux 1 et 2, mais des dispositifs fonctionnant sans énergie auxiliaire. (Par exemple : Limiteurs à température fixe à réarmement manuel ou automatique sur des circuits contrôlés par des régulateurs électroniques, fusibles thermiques sur des systèmes contrôlés par des thermostats à disque, à bulbe et capillaire, ou par des régulateurs électroniques).